Olivier Deprez et les frontières de la bande dessinée

Auteurs

  • Jan Baetens Institut d'Etudes Culturelles KU Leuven

DOI :

https://doi.org/10.18352/relief.212

Mots-clés :

(Olivier) Deprez, Frémok, Gravure sur bois, Peinture, Performance, Support

Résumé

La bande dessinée contemporaine est le résultat de trois révolutions : celle du contenu, qui n’est plus confiné à l’humour ; celle ensuite de son support, qui est devenu le livre ; celle enfin de ses techniques, qui ne se réduisent plus au dessin colorié. Pour illustrer l’intégration de ces métamorphoses dans une pratique artistique unie, on a choisi d’analyser ici le travail de l’artiste belge Olivier Deprez, qui articule bande dessinée, gravure sur bois et performance, donnant forme ainsi à la bande dessinée de demain.

Biographie de l'auteur

Jan Baetens, Institut d'Etudes Culturelles KU Leuven

Jan Baetens enseigne les études culturelles à l’université de Leuven. Il a publié récemment La novellisation. Du film au livre (Les Impressions Nouvelles, 2008) et codirigé, avec Ari Blatt, un numéro spécial de Yale French Studies sur « Writing and the Image Today » (No 114, 2008).

Téléchargements

Publié

2008-11-03

Comment citer

Baetens, J. (2008) « Olivier Deprez et les frontières de la bande dessinée », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 2(3), p. 381–397. doi: 10.18352/relief.212.

Numéro

Rubrique

Troisième partie : Lectures