PRATIQUES DE LA PLANCHE : une approche génétique

Auteurs

  • Philippe Sohet vice‐doyen aux études de la Faculté de Communication de l’UQAM (Montréal)

DOI :

https://doi.org/10.18352/relief.232

Mots-clés :

(Edmond) Baudoin, Esquisse, Japon, Mangas, (Chantal) Montellier, Planche, Traduction

Résumé

Les modes d’articulation des vignettes au sein de l’espace de la planche constituent un des aspects importants de la poétique propre au médium de la bande dessinée. Certaines situations particulières où un auteur se voit appelé à retravailler une première version de ses planches peuvent ainsi constituer un observatoire insolite pour mieux évaluer la nature et l’impact de ces «figures de la cohabitation» entre les vignettes. Affinée, telle perspective pourrait déboucher sur des études d’ampleur plus vaste.

Biographie de l'auteur

Philippe Sohet, vice‐doyen aux études de la Faculté de Communication de l’UQAM (Montréal)

Philippe Sohet est vice‐doyen aux études de la Faculté de Communication de l’UQAM (Montréal), où il enseigne aussi la bande dessinée. Il est l’auteur de plusieurs livres sur la question, notamment Lʹambition narrative : parcours dans lʹoeuvre dʹAndreas (XYZ, 1999, en collaboration avec Yves Lacroix), Entretiens avec Edmond Baudoin (Mosquito, 2001) et Images du récit (PUQ, 2007)

Téléchargements

Publié

2008-11-04

Comment citer

Sohet, P. (2008) « PRATIQUES DE LA PLANCHE : une approche génétique », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 2(3), p. 348–380. doi: 10.18352/relief.232.

Numéro

Rubrique

Deuxième partie : Approches théoriques