Médiations poétiques à l’ère du confinement : quelques exemples belges et français

Auteurs-es

  • Charlène Clonts Université de Kyushu

DOI :

https://doi.org/10.18352/relief.1094

Mots-clés :

poésie contemporaine, confinement, poésie numérique, poésie affichée, poésie orale, poésie exposée

Résumé

Cet article fait le bilan des propositions des acteurs de la poésie de langue française en Belgique et en France à l’ère du confinement. Il s’agit de mettre en évidence les orientations pragmatiques et documentaires de ces médiations poétiques, tout en s’interrogeant sur leur nouveauté et leurs modalités. On en souligne les processus, les adaptations et les fonctions dans les conditions très particulières où la vie sociale et l’activité économique sont en suspens.

Biographie de l'auteur-e

Charlène Clonts, Université de Kyushu

Charlène Clonts est Associate Professor à l’Université de Kyushu (Japon). Elle a publié des études sur la poétique, les espaces et les médiations de la poésie de langue française aux XIXe‑XXIe siècles. Elle est l’auteur de Gherasim Luca. Texte, image, son (Peter Lang, 2020) et de  Origami, le pli dans les littératures et les arts (revue Op. cit., 2021).

Téléchargements

Publié-e

2021-05-01

Comment citer

Clonts, C. (2021) « Médiations poétiques à l’ère du confinement : quelques exemples belges et français », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 14(2), p. 150-167. doi: 10.18352/relief.1094.

Numéro

Rubrique

Articles – dossier thématique