"Madame", "Monsieur" : sur le genre de l’instance-narrataire dans "Dieu ne finit pas" et "Les Onze" de Pierre Michon

Auteurs

  • Baptiste Lefils Université Sorbonne Nouvelle

DOI :

https://doi.org/10.51777/relief18426

Mots-clés :

Pierre Michon, récit adressé, narrataire, genre

Résumé

À la question de savoir si la lectrice est un lecteur comme les autres, cet article fait le choix de répondre en analysant la figure de la lectrice dans l’imaginaire d’un auteur masculin : Pierre Michon. Plus précisément, il inter­roge la place du genre dans le dispositif narratif de « Dieu ne finit pas » et des Onze. Ces deux textes sont des « récits adressés » dans lesquels une instance narratoriale apostrophe un ou une narrataire. Ce phénomène narratif permet de considérer l’instance-narrataire comme une image de l’interprète du texte. L’hypothèse de cet article est la suivante : en fonction de leur genre, les narrataires ne renvoient pas à la même représentation de la lecture, au même « imaginaire de la lecture » (Estelle Mouton-Rovira). Afin d’étayer cette hypothèse, j’envi­­sagerai d’abord le rôle du genre dans la construction stéréotypée de la structure énonciative des textes à l’étude. Je confronterai ensuite ces figures de narrataires aux figures d’interprètes que Michon construit dans Vies minuscules. Ainsi, je montrerai que la lectrice michonienne, loin d’être un lecteur comme les autres, possède des compétences interprétatives spécifiques.

Biographie de l'auteur

  • Baptiste Lefils, Université Sorbonne Nouvelle

    Baptiste Lefils prépare actuellement l’agrégation de Lettres modernes à l’université Sorbonne Nouvelle. Le projet de thèse qu’il a élaboré sous la direction de Maxime Decout (Sorbonne-Université), porte sur les enjeux interprétatifs, cognitifs et fictionnels des récits adressés des XXe et XXIe siècles. Avant cela, il a réalisé́ un mémoire de Master intitulé « Écriture et rêverie dans Notre-Dame-des-Fleurs de Jean Genet et Vies minuscules de Pierre Michon ».

Téléchargements

Publiée

14-12-2023

Comment citer

« "Madame", "Monsieur" : sur le genre de l’instance-narrataire dans "Dieu ne finit pas" et “Les Onze” de Pierre Michon » (2023) Relief - Revue Électronique de Littérature Francaise, 17(2), p. 116–129. doi:10.51777/relief18426.