Approche écopoétique de l’analogie romantique : Jules Michelet et George Sand

Auteurs

  • Élisabeth Plas l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

DOI :

https://doi.org/10.51777/relief12339

Mots-clés :

Jules Michelet, George Sand, écocritique, écopoétique, analogie, zoopoétique, anthropomorphisme, animal, environnement

Résumé

Cet article propose une lecture écopoétique croisée de l’histoire naturelle de Jules Michelet et du Voyage dans le cristal de George Sand. Dans ces deux œuvres, la pensée écologique trouve à s’exprimer à travers l’analogie – anthropomorphisme des animaux et de la nature chez Michelet ; construction et exploration analogique de la nature dans le conte merveilleux de Sand. Ni chez Michelet ni chez Sand, l’analogie n’est un artifice rhétorique : chez tous deux, elle est partie prenante d’une poétique et d’une cosmologie. Cette double lecture est donc une invitation pour l’écopoétique à prendre la pensée analogique au sérieux et à lire en elle une représentation singulière du monde et une expérience de pensée proposant d’entrevoir une reconfiguration de nos rapports aux autres vivants, aux ressources naturelles et à l’environnement.

Biographie de l'auteur

Élisabeth Plas, l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Elisabeth Plas est docteure en littérature française (Sorbonne Nouvelle Paris 3) et professeure agrégée de Lettres modernes dans le secondaire. Ses recherches portent sur les représentations de l’animal, du vivant et de l’environnement dans la prose narrative, la poésie et les essais naturalistes du XIXe siècle. Elle a publié Le Sens des bêtes. Rhétoriques de l’anthropomorphisme au XIXe siècle (Classiques Garnier, 2021) et Michelet et la démocratie naturelle (dir. avec Paule Petitier, Presses Sorbonne Nouvelle, 2021) ainsi que plusieurs articles parmi lesquels : « ‘Je n’accuse que l’homme’ : l’anthropocène selon Michelet » (Romantisme, « Les écologies du XIXe siècle », n° 3, 2020), « Anthropomorphisme et empathie dans le cycle naturaliste de Jules Michelet » (dans Animaux d’écritures : le lien et l’abîme, Romanesques, dir. Alain Romestaing et Alain Schaffner, Classiques Garnier, 2014) et « Le Paon, le blé et le Château-Margaux. La vérité des choses à la lumière des analogies » (Arts et Savoirs, n° 8, « Savoir voir »).

Téléchargements

Publié

2022-07-08

Comment citer

Plas, Élisabeth (2022) « Approche écopoétique de l’analogie romantique : Jules Michelet et George Sand », Relief: Revue Électronique de Littérature Francaise, 16(1), p. 20–33. doi: 10.51777/relief12339.