Traduire et retraduire Sans famille, ou comment faire aimer Hector Malot aux Pays-Bas

Auteurs

  • Jade Bogaart Université d'Utrecht
  • David Bremmers Université d'Utrecht
  • Rozanne Versendaal Université d'Utrecht
  • Haidee Kotze Université d'Utrecht

DOI :

https://doi.org/10.51777/relief10903

Mots-clés :

histoire de la traduction, traduction, réception, Hector Malot, littérature néerlandaise

Résumé

Dans cet article, nous étudions les retraductions néerlandaises du roman Sans famille (1878) d’Hector Malot et leur réception aux Pays-Bas. En adoptant un point de vue sociologique, nous montrerons que certains clas­siques de la littérature pour la jeunesse bénéficient d’un double statut dans le champ littéraire : littéraire et éducatif. Le nombre important de retraductions réalisé pour ces classiques, publiées successivement ou en paral­lèle, s’explique par l’hypothèse selon laquelle certaines œuvres, dont le roman Sans famille, s’installent progressive­ment dans plusieurs niches spécialisées du champ littéraire dès les premières traductions réalisées, pour ensuite atteindre des publics très variés.

Bibliographies de l'auteur

Jade Bogaart, Université d'Utrecht

Jade Bogaart a fini sa licence en langue et culture françaises à l’Université d’Utrecht en 2020. Elle y poursuit actuellement un Master de traduction.

David Bremmers, Université d'Utrecht

David Bremmers a validé une licence en langue et culture françaises et une licence en langue et culture anglaises à l’Université d’Utrecht en 2019. En 2020, il y a terminé son master en linguistique. Il est actuellement étudiant en Master de traduction.

Rozanne Versendaal, Université d'Utrecht

Rozanne Versendaal est doctorante en littérature française à l’Université d’Utrecht. Elle donne des cours aux étudiants de licence de français et aux étudiants du Master de traduction.

Haidee Kotze, Université d'Utrecht

Haidee Kotze est professeure en études de traduction à l’Université d’Utrecht. En 2012, elle a publié le livre Postcolonial polysystems : The production and reception of translated children’s literature in South Africa, qui porte sur les procédés de traduction dans la littérature de jeunesse publiée en Afrique du Sud.

Téléchargements

Publiée

2021-07-07

Comment citer

Bogaart, J., Bremmers, D., Versendaal, R. . et Kotze, H. (2021) « Traduire et retraduire Sans famille, ou comment faire aimer Hector Malot aux Pays-Bas », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 15(1), p. 27–44. doi: 10.51777/relief10903.

Numéro

Rubrique

Articles – dossier thématique