« Les traductions d’œuvres de style complexe sont de plus en plus du domaine des éditeurs indépendants »

Entretien avec Kiki Coumans

Auteurs

  • Annelies Schulte Nordholt Université de Leyde

DOI :

https://doi.org/10.51777/relief10889

Mots-clés :

traduction, édition indépendante, traducteur, poésie, roman, Pays-Bas

Résumé

Kiki Coumans est actuellement un des traducteurs de littérature française les plus en vue aux Pays-Bas. Par ses multiples traductions et ses essais, elle s’est constituée en médiatrice du roman et de la poésie moderne et contemporaine, avec une préférence pour les textes stylistiquement exigeants et parfois expérimentaux. Parallèlement à son travail de traductrice, elle a déployé une intense activité d’essayiste, où elle éclaire les œuvres traduites et justifie ses choix de traducteur en les comparant à ceux d’autres traducteurs. Comment son œuvre de traductrice s’est-elle construite au fil des années ? Quel a été son itinéraire de traductrice ? De quelle manière a-t-elle pu se positionner dans le champ de la traduction littéraire aux Pays-Bas ? Dans cet entretien exclusif, Kiki Coumans nous parle également de ses aventures dans les archives et de la valeur ajoutée des manuscrits d’écrivains, pour la traduction littéraire.

Biographie de l'auteur

Annelies Schulte Nordholt, Université de Leyde

Annelies Schulte Nordholt enseigne la littérature française à l’Université de Leiden, Pays-Bas. Auteur de monographies sur Blanchot et sur Proust, elle a publié de nombreux articles sur la littérature moderne et contemporaine et l’essai Perec, Modiano, Raczymow. La génération d’après et la mémoire de la Shoah (Amsterdam, Rodopi, 2008). Elle travaille actuellement sur la représentation de l’espace urbain dans la littérature d’après-guerre, et prépare une monographie sur le thème des lieux de mémoire chez Georges Perec. 

 

Téléchargements

Publiée

2021-07-07

Comment citer

Schulte Nordholt, A. (2021) « « Les traductions d’œuvres de style complexe sont de plus en plus du domaine des éditeurs indépendants »: Entretien avec Kiki Coumans », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 15(1), p. 166–175. doi: 10.51777/relief10889.