« Il faut traduire le style, pas les mots »

Entretien avec Martin de Haan

Auteurs

  • Marc Smeets Université Radboud
  • Mingus Niesten Université Radboud

DOI :

https://doi.org/10.51777/relief10887

Mots-clés :

Martin de Haan, Laclos, Proust, traduction, traducteur, retraduction

Résumé

Critique littéraire, écrivain, essayiste, photographe, Martin de Haan est aussi, et avant tout, ambas­sa­­deur de la traduction littéraire. Tout au long de sa carrière, il n’a cessé de souligner le rôle essentiel du traducteur qui, selon lui, a longtemps été négligé par la politique culturelle et éditoriale. Il a traduit une quarantaine d’ouvrages de littérature française en néerlandais. Figurent dans sa bibliographie, outre la traduction quasiment intégrale de l’œuvre de Michel Houellebecq et de Milan Kundera, les noms d’entre autres Pierre Choderlos de Laclos, Benjamin Constant, Vivant Denon, Denis Diderot, Jean Échenoz, Marcel Proust et Joris-Karl Huysmans. C’est dire que les classiques français sont dans le collimateur de ce lauréat du prix Elly Jaffé 2018 (prix triennal de la meilleure traduction en néerlandais d’une œuvre franco­phone).

Bibliographies des auteurs

Marc Smeets, Université Radboud

Marc Smeets ensigne la littérature française à l’Université Radboud de Nimègue. Depuis 2001 il a publié nombre de travaux sur la littérature fin de siècle. Spécialiste de l’œuvre de Joris-Karl Huysmans, il vient de publier une édition critique du Quartier Saint-Séverin dans Les Œuvres complètes (tome VI, Classiques Garnier, 2021). Son livre sur les rapports entre J.-K. Huysmans et les Pays-Bas (en néerlandais) verra bientôt le jour chez l’éditeur Verloren (automne 2021). Actuellement, il travaille sur la notion du « home » dans la littérature française du XIXe siècle.

Mingus Niesten, Université Radboud

Mingus Niesten est étudiant de langue et culture française à l’Université de Radboud.

Téléchargements

Publié

2021-07-07

Comment citer

Smeets, M. et Niesten, M. (2021) « « Il faut traduire le style, pas les mots »: Entretien avec Martin de Haan », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 15(1), p. 156–165. doi: 10.51777/relief10887.