La Madone des Sleepings ou le kitsch des annees folles

Auteurs

  • Caroline Gondaud

DOI :

https://doi.org/10.18352/relief.907

Mots-clés :

ironie, Giraudoux, kitsch, légèreté, Années folles

Résumé

En s’appuyant sur une analyse du style de Maurice Dekobra qui met en lumière son enflure rhétorique et son imitation de l’esthétique giralducienne, mais aussi l’ironie d’une narration qui ne se prend pas au sérieux, l’article s’attache à montrer que La Madone des Sleepings relève d’un kitsch typique des Années folles, fait de surcharge et de légèreté.

Téléchargements

Publié

2015-06-22

Comment citer

Gondaud, C. (2015) « La Madone des Sleepings ou le kitsch des annees folles », Relief: Revue Électronique de Littérature Francaise, 9(1), p. 68–76. doi: 10.18352/relief.907.

Numéro

Rubrique

Articles – dossier thématique