À LA RECHERCHE DE L'ORIGINE : l'Écriture du souvenir dans Le salon du Wurtemberg de Pascal Quignard et le projet proustien

Auteurs

  • Clément Froehlicher

DOI :

https://doi.org/10.18352/relief.880

Mots-clés :

Psychanalyse et littérature, Souvenir -- Dans la littérature, Intertextualité, Proust, Marcel, Quignard, Pascal

Résumé

Si la Recherche est convoquée sur le mode de la citation implicite et du pastiche dans le roman de Pascal Quignard Le salon du Wurtemberg, celui-ci ne s'inscrit pas dans la lignée du projet proustien, voire s'y oppose : la recherche du narrateur se présente comme une quête impossible de l'origine et non comme un déploiement du passé; à l'écriture de la vocation s'oppose l'écriture comme « symptôme ». Cette intertextualité paradoxale, que nous pouvons lire comme une possibilité particulière – hors de l'exercice d'admiration – de se référer à Proust dans la contemporanéité, nous permet d'éclairer, en retour, la poétique de Quignard.

Biographie de l'auteur

Clément Froehlicher

Clément Frœhlicher est conservateur des bibliothèques, actuellement en poste à la Bibliothèque cantonale universitaire -- Lausanne.

Téléchargements

Publié

2013-12-18

Comment citer

Froehlicher, C. (2013) « À LA RECHERCHE DE L’ORIGINE : l’Écriture du souvenir dans Le salon du Wurtemberg de Pascal Quignard et le projet proustien », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 7(2), p. 128–138. doi: 10.18352/relief.880.

Numéro

Rubrique

Articles – dossier thématique