MÉMOIRE ET OUBLI DE L’INTERTEXTE : le cas Charlus

Auteurs

  • Matthieu Vernet

DOI :

https://doi.org/10.18352/relief.871

Mots-clés :

Proust, Marcel, Baudelaire, Charles, Dandysme, Style, Intertextualité, Mémoire, Lecteur

Résumé

L’intertextualité apparaît depuis une vingtaine d’années comme une notion extensible qui permet de désigner tellement de phénomènes qu’elle perd de son acuité théorique. Nous proposons de réfléchir sur nouveaux frais à cette notion à partir du cas critique du baron de Charlus dans À la recherche du temps perdu pour distinguer trois niveaux d’analyse distincts mais complémentaires. Du plus ténu au plus évident, le phénomène intertextuel engage tout autant la mémoire du lecteur que celle de son époque.

Biographie de l'auteur

Matthieu Vernet

Matthieu Vernet est pensionnaire de la fondation Thiers, rattaché comme chargé de recherche à l'ITEM (ENS/CNRS) et chercheur associé au Collège de France. Il a soutenu une thèse de doctorat, « Mémoire et oubli de Baudelaire dans l'œuvre de Proust », rédigée sous la direction d'Antoine Compagnon et a coédité chez Hermann Swann le centenaire ; il prépare actuellement l'édition du Cahier 7 dans le cadre de l'édition diplomatique des soixante-quinze cahiers de brouillon de la Recherche conservés à la BnF. Il fait également partie de l'équipe Fabula à l'École normale supérieure et dirige la revue des parutions Acta fabula.

Téléchargements

Publié

2013-12-13

Comment citer

Vernet, M. (2013) « MÉMOIRE ET OUBLI DE L’INTERTEXTE : le cas Charlus », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 7(2), p. 26–35. doi: 10.18352/relief.871.

Numéro

Rubrique

Articles – dossier thématique