COMMENT MARCEL PROUST S’EST RÉCONCILIÉ AVEC CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE EN LISANT ALBERT THIBAUDET (SIMPLES REMARQUES D’HISTOIRE LITTÉRAIRE)

Auteurs

  • Franc Schuerewegen

DOI :

https://doi.org/10.18352/relief.870

Mots-clés :

Thibaudet, Sainte-Beuve, histoire littéraire, critique postextuelle

Résumé

Dans les textes réunis dans Physiologie de la critique – il s’agit d’une série de conférences faites à Paris en 1922 et réunies en volume huit ans plus tard –, Albert Thibaudet ne nomme nulle part Marcel Proust. Je fais toutefois l’hypothèse selon laquelle c’est bien de Proust qu’il est question dans cet ouvrage : discrètement mais efficacement, Thibaudet cherche à rapprocher l’auteur de la Recherche du temps perdu de celui qu’on considère parfois comme son pire ennemi – mais sans doute est-ce une erreur de notre part –, à savoir Sainte-Beuve.

Biographie de l'auteur

Franc Schuerewegen

Franc Schuerewegen enseigne la littérature française à l'Université d'Anvers et à l'Université Radboud de Nimègue. Théoricien littéraire, spécialiste en littérature française des XIXe et XXe siècles, il est l'auteur de, notamment, Balzac suite et fin (ENS éditions, 2004) et Introduction à la méthode postextuelle (l'exemple proustien) (Classiques Garnier, 2012). Il prépare actuellement un nouveau livre sur Choses de Chateaubriand. Franc Schuerewegen est le fondateur et le coordinateur du groupe de recherches international LEA! (Lire en Europe aujourd'hui).

Téléchargements

Publié

2013-12-13

Comment citer

Schuerewegen, F. (2013) « COMMENT MARCEL PROUST S’EST RÉCONCILIÉ AVEC CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE EN LISANT ALBERT THIBAUDET (SIMPLES REMARQUES D’HISTOIRE LITTÉRAIRE) », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 7(2), p. 16–25. doi: 10.18352/relief.870.

Numéro

Rubrique

Articles – dossier thématique