PARANOÏA: la vie secrète de Salvador Dali

Auteurs

  • Maarten van Buuren

DOI :

https://doi.org/10.18352/relief.399

Mots-clés :

Dali, surréalisme, méthode paranoïa-critique

Résumé

En 1942, Salvador Dali, âgé de trente-huit ans, termine son autobiographie La vie secrète de Salvador Dali. Il prétend s’y livrer au lecteur en toute candeur. Mais c’est un leurre. Dali construit l’histoire de sa vie sur ce qu’il considère comme sa trouvaille capitale : la méthode paranoïaque-critique. Qu’est-ce que la paranoïa? Comment Dali a-t-il transformé ce complexe psychanalytique en un instrument de production artistique? Comment s’en sert-il comme canevas pour son autobiographie ? Voilà une série de questions auxquelles nous allons répondre dans la présente analyse.

Téléchargements

Publié

2009-12-15

Comment citer

van Buuren, M. (2009) « PARANOÏA: la vie secrète de Salvador Dali », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 3(1), p. 4–29. doi: 10.18352/relief.399.

Numéro

Rubrique

Articles – dossier thématique