Bilinguisme scolaire et médiation littéraire dans les salons et festivals du livre jeunesse : le cas de la littérature de jeunesse en langue bretonne

Auteurs-es

  • Eve Rouxel Université de Bretagne Occidentale, Centre de Recherche Bretonne et Celtique de Brest

DOI :

https://doi.org/10.18352/relief.1092

Mots-clés :

sociologie de la lecture, littérature de jeunesse, bilinguisme, salons du livre, langue bretonne

Résumé

Cet article aborde la question de la médiation autour de la littérature de jeunesse en breton lors des événements littéraires, dans un contexte de bilinguisme scolaire. L’étude présentée se base sur une enquête de terrain réalisée entre 2018 et 2019 en Bretagne, dans sept salons et festivals du livre jeunesse. En s’arrêtant sur les éléments constitutifs de ces manifestations – découverte des livres sous l’égide du plaisir et du libre choix, rencontres avec les auteurs, partage familial autour de la lecture – il apparaît que des différences fondamentales existent entre littératures de jeunesse francophone et brittophone, notamment dans la finalité des actions de médiation dans le cadre des salons.

Biographie de l'auteur-e

Eve Rouxel, Université de Bretagne Occidentale, Centre de Recherche Bretonne et Celtique de Brest

Eve Rouxel, doctorante en sociologie à l’Université de Bretagne Occidentale au sein du Centre de Recherche Bretonne et Celtique de Brest, réalise une thèse sur la lecture-loisir en breton chez l’enfant et l’adolescent, dans une double approche sociolittéraire et sociolinguistique.

Téléchargements

Publié-e

2021-05-01

Comment citer

Rouxel, E. (2021) « Bilinguisme scolaire et médiation littéraire dans les salons et festivals du livre jeunesse : le cas de la littérature de jeunesse en langue bretonne », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 14(2), p. 73-86. doi: 10.18352/relief.1092.

Numéro

Rubrique

Articles – dossier thématique