Camouflages littéraires : vers une expérience sensible des lieux

Auteurs

  • Alice Desquilbet Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
  • Xavier Garnier Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
  • Kevin Even Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
  • Rym Khene Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

DOI :

https://doi.org/10.51777/relief12348

Mots-clés :

camouflage, profonds, écopoétique, Jules Verne, Mohammed Dib, Dieudonné Niangouna

Résumé

À la question « comment les littératures francophones permettent-elles de traduire l’expérience d’un monde sensible menacé ? », nous proposons de répondre par une étude de trois poétiques du camouflage de Jules Verne, Mohammed Dib et Dieudonné Niangouna. Par sa façon d’associer la dissimulation et l’exposition aux regards, le camouflage invite à une autre lecture des paysages, met les territoires à l’épreuve des profonds et libère le potentiel expressif des lieux. En faisant corps avec les milieux, les personnages camouflés manifestent une présence patiente et vigilante d’une grande efficience écopoétique.

Bibliographies des auteurs

Alice Desquilbet, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Alice Desquilbet est professeur agrégée, docteure en littératures française et francophones et chargée de cours à l’Université la Sorbonne Nouvelle Paris 3. Sa thèse s'intitule La poétique de la complémentation dans les derniers textes de Sony Labou Tansi, vers une écopoétique et ses recherches actuelles portent sur l'extractivisme dans les littératures africaines. Elle prépare une édition génétique des oeuvres théâtrales de Sony Labou Tansi avec le groupe Sony à l'Institut des Textes et Manuscrits Francophones (ITEM).

Xavier Garnier, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Xavier Garnier est professeur de littératures francophones et comparées à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3. Ses recherches portent sur l’évolution des formes narratives dans le roman africain en français, anglais et en kiswahili de l’époque coloniale à nos jours. Il a publié récemment un ouvrage sur les écopoétiques africaines (Karthala, 2022).

Kevin Even, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Kevin Even est docteur en lettres modernes et poursuit ses recherches sur la question environnementale dans le roman populaire à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3. Sa thèse s'intitule L'homme face à la nature : la question environnementale dans les Voyages extraordinaires de Jules Verne. Il est membre du Centre de Recherches sur les poétiques du XIXe siècle (CRP19).

Rym Khene, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Rym Khene a obtenu un doctorat en littérature générale et comparée à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3. Ses recherches portent principalement sur les représentations littéraires et photographiques de la ville. Elle est également photographe.

Téléchargements

Publié

2022-07-08

Comment citer

Desquilbet, A., Garnier, X., Even, K. et Khene, R. (2022) « Camouflages littéraires : vers une expérience sensible des lieux », Relief: Revue Électronique de Littérature Francaise, 16(1), p. 136–149. doi: 10.51777/relief12348.