« S’il vient quelque chose encore ce sera du côté de la mer » L’élément aquatique dans l’univers romanesque d’Anne Hébert

Auteurs

  • Marie Pascal Université Western Ontario

DOI :

https://doi.org/10.51777/relief12343

Mots-clés :

Anne Hébert, eau, symbolique, actant, antagonisme

Résumé

Dans cet article, nous nous intéressons à l’impact diégétique et à l’investissement topographique de l’élément aquatique dans l’œuvre romanesque d’Anne Hébert. Notre intérêt principal vise à définir les deux trajectoires antagonistes de cet élément naturel : son rôle en tant qu’adjuvant à la survie des personnages et son impact en tant que force criminelle, lieu d’enfermement et source de tortures. Dans un premier temps, nous verrons de quelle manière l’auteure québécoise passe d’une description de l’eau comme décor ambivalent à une réification répétée des personnages humains, qu’elle n’a de cesse de soumettre à la volonté de la nature. Parallèlement, nous tiendrons compte des stratégies visant à anthropomorphiser l’eau pour, finalement, dévoiler les ressorts de l’articulation de ses deux visages contradictoires (en tant que force amie ou ennemie), volonté active qui tire les ficelles diégétiques de ces dix romans.

Biographie de l'auteur

Marie Pascal, Université Western Ontario

Marie Pascal a obtenu son doctorat portant sur les parias et les marginaux dans la littérature et le cinéma québécois à l’Université de Toronto en 2017. Elle est actuellement professeure agrégée à King’s University College (Western University) où elle enseigne principalement les littératures francophones, le cinéma québécois et la langue française. Ses articles publiés les plus récemment ont principalement trait à la transposition texte/film : « L'écrit à l'écran : écriture, texte et lisibilité dans la transcréation québécoise » (Revue Canadienne d’Études Cinématographiques, vol. 30, n° 1, 2021) ; « La mère abjecte dans la transcréation québécoise » (Cinémas. Revue d’études cinématographiques, vol. 1, n°29, 2020) ; « Xavier Dolan : Transcreating Tom à la ferme and Juste la fin du monde » (ReFocus : The Films of Xavier Dolan, dir. A. Lafontaine, Edinburgh University Press, 2019). Elle codirige actuellement un ouvrage collectif portant sur Denis Villeneuve (Edinburgh University Press) et un dossier thématique s’intéressant à la thématique de l’abjection dans les arts de la francophonie (Dalhousie University Press).

Téléchargements

Publié

2022-07-08

Comment citer

Pascal, M. (2022) « « S’il vient quelque chose encore ce sera du côté de la mer » L’élément aquatique dans l’univers romanesque d’Anne Hébert », Relief: Revue Électronique de Littérature Francaise, 16(1), p. 70–86. doi: 10.51777/relief12343.