‘Exorciser le poignard’ : Compétition, envie et ressentiment dans l’œuvre de Nelly Arcan

Auteurs

  • Francesca Caiazzo Université de Sherbrooke

DOI :

https://doi.org/10.51777/relief11445

Mots-clés :

Nelly Arcan, compétition, envie, ressentiment, rivalité, études de genre

Résumé

Cet article s’intéresse au rôle que le sentiment d’envie joue dans deux romans de Nelly Arcan, Folle (2004) et À ciel ouvert (2007). En montrant que les personnages féminins évoluent dans un monde où la concurrence et la compétition constituent le mode principal d’interaction sociale, et où la valeur des sujets féminins résulte de leur corps sexualisé, notamment par le biais de l’auto-objectivation et de la chirurgie esthétique, l’article étudie les rouages de l’envie et du ressentiment qui conduisent à un dénouement tragique. Créant un univers qui peut être qualifié de dystopique, l’écriture d’Arcan invite à repenser la compétition et la rivalité chez ses personnages féminins comme un signe d’insécurité et d’incertitude ontologique.

Biographie de l'auteur

Francesca Caiazzo, Université de Sherbrooke

Francesca Caiazzo est doctorante en études françaises et assistante de recherche à l’Université de Sherbrooke (Canada), ainsi que traductrice de l’italien et de l’anglais. Elle a une double formation en lettres modernes (Université Lumière Lyon 2) et en études de genre (Université Paris 8), et ses recherches portent sur les différentes formes d’écriture et de représentation de la sexualité dans la littérature de langue française contemporaine.

Téléchargements

Publié

2021-12-27

Comment citer

Caiazzo, F. (2021) « ‘Exorciser le poignard’ : Compétition, envie et ressentiment dans l’œuvre de Nelly Arcan », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 15(2), p. 154–168. doi: 10.51777/relief11445.