'Du fond des casseroles' à la table : l’art gastronomique et les saveurs identitaires chez Simone Schwarz-Bart et Jorge Amado

Auteurs

  • Vanessa Massoni da Rocha Universidade Federal Fluminense

DOI :

https://doi.org/10.51777/relief11437

Mots-clés :

gastronomie, identité, Simone Schwarz-Bart, Jorge Amado, littérature comparée

Résumé

Cet article privilégie les interfaces entre la cuisine et la littérature dans l’univers créatif de l’écrivaine guadeloupéenne Simone Schwarz-Bart (1938) et de l’auteur brésilien Jorge Amado (1912-2001). La place dédiée à l’art gastronomique et à ses enjeux identitaires dans les productions fictionnelles s’avère l’une des passerelles les plus riches entre les productions des deux écrivains. L’alimentation demeure un domaine majeur de manifestation identitaire, de renouement de nœuds avec le sol et les arts de faire locaux. Dans plusieurs de leurs ouvrages, le lecteur témoigne d’un rapport viscéral des personnages avec la gastronomie locale (créole, pour elle et notamment de Bahia, pour lui) et ses enjeux dans la vie quotidienne. « L’âme des peuples s’exhalant du fond des casseroles », l’un et l’autre accueillent la gastronomie comme vecteur privilégié d’appréhension et de chronique du monde.

Biographie de l'auteur

Vanessa Massoni da Rocha, Universidade Federal Fluminense

Vanessa Massoni da Rocha est professeure de Littératures francophones à l’Universidade Federal Fluminense, Rio de Janeiro, Brésil. Elle mène une recherche académique portant sur la production littéraire de la Caraïbe francophone. Elle est l’auteure de plusieurs articles scientifiques et de l’ouvrage Tradução em entrevista: Simone Schwarz-Bart e as tradutoras brasileiras (2021)

Téléchargements

Publié

2021-12-27

Comment citer

Massoni da Rocha, V. (2021) « ’Du fond des casseroles’ à la table : l’art gastronomique et les saveurs identitaires chez Simone Schwarz-Bart et Jorge Amado », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 15(2), p. 35–50. doi: 10.51777/relief11437.