Le Conte et le masque ou les équivoques de l’autobiographie dans "Le Cœur à rire et à pleurer" de Maryse Condé

Auteurs

  • Odile Hamot Université des Antilles

DOI :

https://doi.org/10.51777/relief10895

Mots-clés :

Maryse Condé, autobiographie, Marthe Robert, fiction, épigraphe

Résumé

C’est la question des rapports entre fiction et autobiographie dans l’écriture de Maryse Condé que cette étude aimerait examiner à travers le cas du Cœur à rire et pleurer dont l’ambiguïté générique n’a pas toujours été perçue par les lecteurs, enclins à y voir la relation factuelle de l’enfance guadeloupéenne de l’écrivain. Or, tel n’était sans doute pas le dessein de l’auteur et nombre d’éléments, paratextuels notamment, invitent à la circon­spec­tion : à commencer par la notion, restée ininterrogée, de « conte vrai », mais encore l’épigraphe proustienne qui semble, à l’orée du livre, dénoncer comme vaines toute prétention à la restitution du passé et toute tentation d’une lecture trop clairement biographique. Sans doute est-ce dans cette oscillation entre les deux pôles contra­dictoires de la réalité et de la fiction que s’inscrit l’esthétique du masque et de l’obliquité mise en œuvre par Maryse Condé, comme unique façon, peut-être, d’accéder à une vérité de l’être, éminemment littéraire et, en définitive, seule vraie.

Biographie de l'auteur

Odile Hamot, Université des Antilles

Odile HAMOT est maître de conférences en Littérature française moderne et contemporaine à l’Université des Antilles. Elle consacre sa recherche aux rapports entre poésie, philosophie et théologie et s’intéresse également aux liens entre littérature et histoire des idées et à la littérature de l’intime. Elle a publié Obscur symbole de Lumière. Le Mystère dans la poésie de Saint-Pol-Roux, (Honoré Champion, 2013), a dirigé l’ouvrage collectif Terre(s) promise(s) : représentations et imaginaires (Garnier, 2021) ; et est l’auteur d’articles consacrés à Rimbaud, Claudel, Mallarmé, Ernest Hello ou André Schwarz-Bart, parmi lesquels : « Ombre de Solitude ou les paradoxes de l’héroïsme dans La Mulâtresse Solitude d’André Schwarz-Bart », Études caribéennes, 2019 ; « Hérodiade aux miroirs », Études mallarméennes, 2021.

Téléchargements

Publié

2021-07-07

Comment citer

Hamot, O. (2021) « Le Conte et le masque ou les équivoques de l’autobiographie dans “Le Cœur à rire et à pleurer” de Maryse Condé », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 15(1), p. 185–198. doi: 10.51777/relief10895.